Perdu sans ma boussole de réorientation professionnelle

Un jour ou l’autre chaque individu se pose la question de l’orientation professionnelle. L’épanouissement avec un métier choisi est bien entendu possible mais parfois le chemin pour y accéder est sinueux. De nombreuses questions naissent durant notre scolarité, notre vie professionnelle, par exemple : comment faire le point sur nos centres d’intérêt, sur quelles qualités et compétences s’appuyer ? Comment trouver et accéder à une formation qualifiante ? Qui peut me guider pendant ma réorientation professionnelle ?

Vous les connaissez ces questions, elles trottent dans votre tête ? Parfois on ne se sent plus à sa place dans ce métier, dans cette entreprise et cela peut-être néfaste pour la motivation, la confiance en soi et l’estime de soi. Continuons.

Réorientation professionnelle : se poser les bonnes questions ?

Témoignage d’Ingrid 52 ans : 

Femme 55 ans reconversion professionnelle bruneMa scolarité n’a pas été une réussite. J’allais un peu où on me disait d’aller sans vraiment réfléchir. J’avais d’autres préoccupations à cette période. Une envie venait régulièrement en tête. Passer un BAC artistique…mais le manque de confiance et le manque d’informations ont eu raison de ma petite motivation. Je n’ai donc pas osé m’inscrire, je me suis dirigée vers un BAC technique commercial un peu par défaut. Constat : inscrite sans se poser la moindre question.

Ensuite, j’ai continué vers un diplôme d’hôtellerie pour devenir cuisinière. Encore un changement de voie. Très vite, j’ai compris que ce milieu n’était pas pour moi car physiquement je ne suivais pas. Le constat après quelques années : Ingrid a hésité entre la filière artistique, vente (commerciale) et l’hôtellerie (cuisinière)… que d’années perdues car elle n’a pas été accompagnée. Elle n’a pas su se poser les bonnes questions. Plutôt, elle a été seule dans cette démarche et ce choix important pour la suite de sa vie.

Alors Ingrid, finalement, réorientation professionnelle ou pas  ?

Ingrid a eu une opportunité grâce à sa tante… Ma tante qui possède une galerie d’art m’a envoyé une brochure décrivant la restauration de tableaux. Attirée par cette activité, je me suis inscrite dans un atelier de restauration pour découvrir les techniques et le métier. Retour aux sources avec ma première idée et mon BAC artistique. Révélation, j’avais trouvé ma voie.

Ingrid a navigué en eaux troubles pendant des années. Et si elle s’était posée les bonnes questions tout de suite, ne se serait-elle pas inscrite pour obtenir un BAC Artistique ? Et si aucune intervention de son entourage (tante) n’avait été faites ? Où en serait Ingrid ? Dans un travail non choisi et subi ? Alors posez-vous les bonnes questions.

Vous pouvez lire cet article qui vous permettra de mieux vous connaître cliquez sur le lien suivant : un retour vers le passé

Tout le monde n’a pas une tante qui va l’aiguiller….

Quel métier est fait pour moi ?

Vous n’avez plus l’envie d’aller au travail, plus le goût de vous lever le matin ? La réorientation professionnelle vous trotte dans la tête ?

Vous avez le sentiment que votre vie professionnelle ne vous correspond pas ou plus.
Il faut changer, c’est vital. Mais avec toutes les questions qui viennent en tête dans cette situation, vous avez peut-être l’impression que vous allez devoir grimper l’Everest.

Si vous avez la sensation que la montagne qui se dresse est infranchissable, vous faites erreur. Il y a des solutions : Élaborer votre projet professionnel en appliquant les 4 phases en mode IKEA.

Est-ce que vous vous demandez :

  • Je n’y arriverai pas, je ne sais pas par où commencer ?
  • Que vont penser mes amis, mes enfants ?
  • Est ce le bon moment pour me réorienter ?
  • Peut-être que dans un an ce sera mieux ?
  • Mais comment faire pour changer de voie ?

Oulala, des questions qui font mal à la tête, mais qui sont nécessaires. Cependant elles sont très souvent paralysantes.

Conseil : soyez accompagné dans cette démarche, pourquoi ? lisez la suite : cliquez ici 

Réorientation professionnelle : s’interroger est légitime et indispensable

Il faut toujours prendre un temps de réflexion avant d’agir.
C’est certain, mais le risque c’est de procrastiner.
Il faut se donner les “BONS” moyens de réussir et ne pas attendre que le temps passe….
Se dire que les choses s’arrangeront demain n’est pas forcément vrai.
S’épanouir dans son travail est primordial.

Avez-vous en tête le nombre d’heures passées au sein de l’entreprise ?

On voit plus son patron et ses collègues que ses enfants et sa femme. Bon j’exagère un petit peu mais pas tant que cela.


Alors STOP au métier non choisi et OUI à l’épanouissement professionnel.


Ne repoussez pas sans cesse le moment d’agir.


STOP, posez le papier et le stylo, ce n’est pas encore le moment d’écrire votre lettre de démission.

Réorientation professionnelle : des questions à foison


Perdu dans sa reconversion professionnelle Se poser les bonnes questions : c’est quoi ? C’est cerner votre mal-être et l’analyser.
Par exemple, vous avez l’impression d’avoir fait un mauvais choix d’orientation, votre scolarité n’est pas forcément réussie par manque de maturité….

Vous pouvez corriger le tir.


C’est le moment de prendre un peu de recul. Allez reculez, encore, encore. Attention, il y a une porte derrière vous.

Ne serait-il pas intéressant de se poser régulièrement la question de l’épanouissement professionnel ? Afin d’être en accord avec nos idées et nos envies qui évoluent ?

Orientation subie, Orientation par défaut

Vous êtes nombreux dans ce cas là.

Mauvaise Orientation :

elle conduit généralement à un échec, à une reconversion professionnelle dans les années qui arrivent. Cela amène à un questionnement plus ou moins douloureux.
Orientation par défaut : De nombreux étudiants s’inscrivent à l’université car  leur dossier a été refusé en classe préparatoire ou dans une filière spécifique. Malheureusement, ils vont tout droit à l’échec, à la non réussite professionnelle. Combien sont allés à la faculté comme si c’était une voie de garage, une solution d’attente. Vous n’avez aucune idée de ce qui vous intéresse alors vous faites une année en fac de lettre, une année d’intérim ? Cette solution ramène très souvent à la case départ.


L’orientation par défaut est la cause de nombreux échecs.

 

Orientation subie :

C’est souvent le cas lorsque la personne écoute et applique les conseils de son entourage.
BRAVO, c’est bien de faire plaisir à papa et en plus ça va durer 40 ans. C’est un gros merci.
Mon fils, j’ai pas assez travaillé à l’école. Ah si j’avais su … je serais devenu ingénieur génie civil. Mais toi mon fils tu peux y arriver. Tiens, j’ai les papiers pour t’inscrire à l’INSA.
Merci papa mais c’est juste un peu ma vie professionnelle que tu décides.


STOP pensez à vous. Il faut entendre, il faut écouter mais le choix final vous appartient.


Les jeunes et les plus anciens ont des difficultés à exprimer leur envie. C’est pourquoi, ce blog est né. Pour vous aider à prendre votre vie en main. Je m’appuie sur mon expérience professionnelle en tant que formateur (insertion et orientation professionnelle) pour vous aider.

Continuons à éclaircir avec quelques réflexions et réponses.

 

Réorientation professionnelle, tout plaquer et changer de vie ?


Il est possible de changer de vie, de profession si votre spécialité ne vous convient plus et de continuer ses études.
Il faut prendre en compte le timing. Si vous êtes à 3 mois de passer l’examen, terminez, vous aurez un diplôme. Autrement ne laissez pas passer le temps. Ne reportez pas l’élaboration du projet professionnel.

Sans se précipiter pour ne pas commettre les mêmes erreurs.


Les études qui ne mènent à rien :


Manque de débouché. Certaines filières sont saturées, il est donc nécessaire d’effectuer des recherches pour connaître les métiers en tension. Faites attention aux idées-reçues.

Démotivation à l’école, pendant les études :


C’est l’échec en ligne de mire.
L’observatoire étudiant de l’université de Paris Créteil a réalisé une enquête. 19 % des étudiants ont abandonné par manque de motivation, d’intérêt. Et cela concerne seulement la première année de licence.

 

S’interroger pour avancer :

  • Ne chassez pas de votre esprit les questions existentielles.
  • N’attendez pas de tomber dans la déprime pour prendre une décision.
  • Avoir une réflexion constante en chemin est idéal.
  • Quel métier pour moi ?
  • Est-ce compatible avec ma vie de famille ?
  • Quelle formation dois-je suivre ?
  • Est-ce en accord avec mes envies et mes aspirations ?
    Vous avez des choix à faire et il faut s’y préparer !!!!

 

Les enjeux de l’orientation scolaire :


c’est une étape déterminante qui peut éviter une réorientation professionnelle plus tard.

Lego construction plan projet
Un enjeu identitaire : vous construisez votre vie future, cela va déterminer ce que l’on va être.
Ah oui quand même !

 

Un enjeu psychologique : c’est orienter sa vie, donner un sens, avoir un but


Un enjeu social : c’est réussir à s’épanouir.


L’orientation professionnelle est une étape difficile à réaliser et parfois à comprendre. Trop souvent les personnes sont laissées seules pour prendre cette décision. Sans savoir sur quels critères s’appuyer pour faire leur choix. Se projeter dans 15 ans, ce n’est pas simple et cela demande de la réflexion, une auto-analyse.


La solution : vous devez apprendre à vous connaître, vous devez réfléchir sérieusement. Bien entendu en mettant de côté les préjugés.
Pour cela vous devez construire, élaborer votre projet professionnel par étape (IKEA)

Si vous décider de prendre en main votre future carrière, ne procrastiner pas, vous pouvez lire cet article en complément : https://mon-orientation-mon-metier.com/changer-de-vie-decider-et-agir/

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Mon métier de rêve : une fiction atteignable ?

 

Votre métier de rêve, vos envies, vos échecs.


Quand je serai grand je serai pompier, océanographe ou…Après la terminale vous avez donc décidé de l’école appropriée à vos envies du moment. Mais voilà, quelques mois après, la formation ne correspond plus ou pas à vos attentes.

Vous vous êtes accroché à ce rêve mais des questions surgissent :

  • Est-ce que j’ai fait le bon choix, réorientation professionnelle ou pas ?…
  • Que faire comme métier (emploi) ?
  • Qu’aurais-je dû faire il y a 6 mois?
  • M’accrocher et terminer l’année ?
  • Renoncer et trouver un job d’été?

Dans tous les cas, il faut faire un point sur vos envies, sur votre vie rêvée.

Prenez le temps d’en discuter et de faire une auto-analyse. La réorientation professionnelle est votre affaire mais il faut savoir s’appuyer sur les autres.

Les questions qui font peurs, BOU ?


Voici une liste non exhaustive des principales questions des élèves et des employés en ce qui concerne l’orientation professionnelle :
Comment :

  • ne pas se faire influencer par son entourage ?
  • se projeter dans l’avenir ?
  • ne pas prendre en compte que les résultats scolaires car l’orientation en dépend ?
  • se confronter à la réalité du travail ?
  • savoir ce que l’on aime ?
  • trouver ce que l’on veut devenir ?
  • dénicher les informations dont j’ai besoin ?

Le projet professionnel, ne pas louper la marche !

il est un élément déterminant pour la suite de votre carrière, ou votre début si vous avez 20 de moins que moi.
Il vous permettra de choisir une filière et d’atteindre le haut de la pyramide de Maslow.

Alors quel métier pour moi, pour vous ? Métier d’avenir, qui recrute qui paye ?

 

N’hésitez pas à naviguer sur le blog, à réaliser les exercices que je propose, à effectuer les démarches nécessaires….et plus encore.

Pierre apès pierre

Voilà cet article se termine. J’espère qu’il vous apportera des réponses, qu’il amènera une réflexion pour que vous preniez la bonne décision. N’oubliez pas la réorientation professionnelle se construit.
Mon orientation mon métier est un lieu d’échange. Enrichissons-nous avec des avis, des conseils et des commentaires que vous pouvez laisser juste en dessous de cet article.

Bâtissons votre projet ensemble pierre après pierre ! A très vite bonne réorientation professionnelle et bonne réflexion.

Photos : Sage Kirk (femme 50 ans chemise à carreaux), Warren Wong (nuit lampe torche), Rick Mason (lego brick), Andrink Langfield (pierre, cailloux) on Unsplash

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *